L’économie planétaire doit se contracter de 5,2% cette année à cause du nouveau coronavirus, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais c’est le nombre de pays qui se retrouveront en récession qui fait de cette crise la pire depuis la Grande Dépression des années 1870, a souligné lundi la Banque mondiale La pandémie de Covid-19 a eu un impact économique “rapide et massif” qui n’a jamais affecté autant de pays depuis 150 ans, et ce, malgré l’aide massive des gouvernements, selon les nouvelles prévisions de l’institution publiées lundi.

“Nous avons assisté à une relance monétaire et budgétaire sans précédent dans les économies avancées, de même que dans les marchés émergents et en développement”, a souligné Ceyla Pazarbasioglu, vice-présidente de la division Croissance équitable et Finance, lors d’une conférence téléphonique. Pour autant, il faudra plus pour une reprise, estime-t-elle. “Il s’agit d’un choc dévastateur dans toutes les économies qui ont besoin d’une action mondiale urgente”, a-t-elle ajouté. “C’est une crise qui devrait laisser des cicatrices pendant longtemps et poser d’immenses défis à l’échelle mondiale”.